Ana et Ignacio furent notre premier mariage en tant que photographes. Quelques cafouillages et quelques erreurs desquelles nous avons beaucoup appris. Nous étions morts de peur, même si les mariés étaient de nos amis. Aujourd’hui, nous ne sommes pas moins morts de peur, mais nous essayons de gérer le stress.
Ana et Ignacio viennent de fêter leurs noces de froment, et c’est le moment idéal pour vous raconter un peu ce mariage en Espagne. 

Lorsqu’ils nous ont annoncé leur mariage et proposé de les y rejoindre en tant qu’invités photographes, il n’était pas question de dire non !! Nous sommes donc partis à Séville (ville natale de Juan Luis), et nous avons rejoint Chiclana, petit village balnéaire proche de Cadiz.

L’avantage d’être à deux sur un mariage, c’est qu’on peut suivre les préparations des deux mariés. Sinon, seul, c’est compliqué, sauf s’ils se préparent au même endroit. Ici, la mariée se préparait chez sa maman, et le marié, à l’hôtel.
Pour ma part, je suis arrivée dans la maison alors qu’Ana était chez sa coiffeuse. Très en retard sur l’horaire, nous étions tous en stress !! Mais elle a fini par arriver !

Ce qu’il faut savoir pour les mariages en Espagne, c’est qu’on ne passe pas à la mairie. En tous cas, ce jour-là, les papiers ont été signés à l’église. Et comme on ne savait pas du tout, nous nous étions organisés, à deux, pour gérer la sortie de l’église un derrière, et un à l’entrée de l’église pour avoir la scène sous deux angles différents. Sauf qu’au moment ou l’un de nous courait pour sortir de l’église une fois que le prêtre a annoncé la fin de la cérémonie, on s’est aperçu qu’il sortait des papiers et des stylos ! Branle bas de combat, et nous avons quand même eu les signatures !! 

La réception s’est déroulée dans un joli domaine. Le vin d’honneur dans la cour très traditionnelle et la soirée dans sa somptueuse salle. Nous avons vraiment passé un beau moment. Pas seulement car il s’agissait de nos amis ! 

Nous avons bien évidemment appris beaucoup de choses : 

✔ Il est indispensable de bien se renseigner sur l’organisation du mariage (pour les signatures, nous avions manqué un peu d’infos, et c’était à nous de les demander).

✔ Bien faire attention à ses affaires et ses cartes mémoires. Il est facile de perdre quelque chose surtout quand on est invité, et qu’on a pas forcément un endroit pour ranger son matériel (je vous rassure, plus de peur que de mal). 

✔ Et enfin, il est très difficile d’être invité + photographe. Soit les mariés doivent comprendre qu’un invité fera moins de photos, et ne pourra pas courir partout pour faire toutes les images souhaitées, soit la personne en charge des photos doit se dire qu’en tant qu’invité, il ne profitera de rien (éviter le champagne au vin d’honneur, sinon c’est le risque que le travail ne soit pas bien fait, ou les discussions avec les gens sinon on a vite fait d’oublier qu’on avait promis de faire des photos). 

👉 moralité : n’imposez pas ça à vos amis/familles. C’est dommage car ils ne profiteront pas de la fête. Ou alors, partez du principe que vous n’en attendez rien.
Pour choisir votre photographe de mariage, je vous renvoie à un précédent article ICI.

Sur ce dernier point, nous étions tellement stressés que nous n’avons pas tellement profité du mariage, même si nous avons quand même eu un moment de convivialité très sympa à notre table, car nous étions placés avec un groupe d’invités francophones. Mais je sais maintenant que je ne ferais plus cela.
Soit on m’invite, soit on m’embauche 🙂 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *