La période étant plutôt creuse, j’ai décidé de me lancer dans une vraie formation Photoshop approfondie. Après ces 30h, je ne suis pas experte, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais ce qui est appréciable c’est que je sais désormais maîtriser le logiciel pour faire ce que j’ai envie.
Maintenant que cette formation Photoshop est finie, j’ai pris un abonnement sur le site de formation Empara.
J’en entendais parler, en très bien, (clin d’œil à Jean-Pierre qui se reconnaîtra !) depuis un moment et je me suis dit que c’était le bon moment de me lancer, pour continuer à apprendre, et je vais en profiter pour vous donner, selon moi, 3 points essentiels sur l’importance de la formation continue en photographie (mais ça fonctionne aussi dans n’importe quel domaine !).  

Toujours apprendre, toujours découvrir 

Apprendre, c’est le but de la vie non ?

Quand j’ai commencé en tant qu’indépendante, je me suis abreuvée de tout ce que je pouvais. Je me suis abonnée à pas mal de newsletters, je recevais des mails tous les jours, des conseils, des mini formations sur le marketing digital, tout ce que je ne connaissais pas. Tutos, livres blancs, blogs, … tout est bon à lire, à apprendre, et qui aide aussi à la motivation et à l’inspiration.  Au fur et à mesure, j’ai bien sur affiné et conservé que les mails qui me parlaient vraiment. Il ne faut pas oublier qu’on entre dans un monde où, même si on sait travailler sur notre produit (quel qu’il soit), on ne sait pas forcément le présenter, le promouvoir, ou le vendre. Et tout ça, il faut l’apprendre. 

© Justphotographie

Il ne faut pas se leurrer. Devenir indépendant, c’est pas facile. Tout comme Rome ne s’est pas faite en un jour, il ne faut pas croire que dès qu’on aura notre Siret en poche, tout sera facile. Bien loin de là !
D’ailleurs, pour moi, la vie d’indépendant, c’est un peu comme la photo ci-dessus, que j’ai prise il y a quelques semaines en forêt : la route est longue pour atteindre la lumière, cette route n’est pas forcément très droite, avec des possibilité de bifurcations, quelques obstacles (matérialisés par les panneaux de la photo, sens interdit, le triangle de danger …). Il faut bien regarder toujours des deux côtés avant de se lancer et pas se prendre un sanglier de plein fouet … Mais sur ce chemin tortueux, ce petit air frais de liberté est bien agréable.

Mes 3 points essentiels

  • Ne pas vouloir aller trop vite, explorer avant de se lancer dans la formation qui sera adaptée à notre besoin. Choisir le bon moment. On joue notre vie sur un moment. Pour changer de travail, pour aborder quelqu’un qui nous plaît ou pour aller visiter un pays, c’est la même chose. Il faut attendre LE moment adéquat. 
    (Personnellement, j’ai mis plusieurs semaines à choisir ma formation Photoshop, et j’ai bien choisi ! Merci CapCours).
  • Ne pas avoir peur de dire qu’on ne sait pas faire, et demander de l’aide aux autres, aux collègues photographes. Quelque chose que j’ai appris : je suis freelance, je ne travaille pas “contre” les autres photographes, mais “en parallèle”. 
    Et, ne vous en faîtes pas, même si d’autres critiquent votre travail, ou semblent tout savoir mieux que vous, ils ne sont pas épargnés par les besoins de se former aussi ! 😉
  • Ne pas avoir peur devant l’immensité de ce qu’il y a à apprendre. La vie est un apprentissage perpétuel, à tout niveau. Plus on avance dans notre vie professionnelle, plus les méthodes, les outils évoluent, et plus il faudra se former.
    Tenter ce qu’on ne connaît pas. Les collaborations sont faites pour ça

J’ajouterais, et ça tombe sous le sens d’en parler après ces 3 points essentiels concernant la formation continue en photographie : ne nous comparons pas/plus aux autres photographes ! Nous avons tous notre œil, nos préférences, nos façons de faire et nos ambitions. Nous évoluons et apprenons tous de façon différente et à notre rythme. L’essentiel est d’être en accord avec nous-même, et avec notre client, accessoirement !
Et enfin dites vous bien une chose : celui qui osera dire qu’il sait tout bien faire n’est pas encore né. Même le meilleur dans son domaine aura toujours quelque chose à apprendre, et c’est peut-être vous qui lui apprendrez !

Bonne route aux indépendants qui me lisent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *